Please reload

Histoires récentes...

Le toutou de Madame X…

25/02/2016

Mes nouveaux voisins sont assez discrets. Enfin quand je dis discrets c'est relatif car je suis du genre fouineuse et j'adore mettre mon nez dans les affaires sales ou propres des autres...

 

Mon prénom c'est Cynthia, j'ai 26 ans et je suis Lilloise.

Rien ne m'échappe et encore moins l'arrivée de nouveaux locataires dans la résidence où je vis depuis quatre ans. Je suis une personne observatrice et curieuse. J'aime épier les gens dans leur intimité à leur insu. Ce qui m'excite le plus c'est de "mater" les gens quand ils font l'amour. Il suffit juste d'un peu de patience et de se trouver à la bonne heure et au bon endroit pour être témoin de scènes très souvent fort excitantes…

 

C'est ainsi que j'ai découvert que ma plantureuse voisine humiliait et dominait son petit mari chéri dès qu'elle pouvait. Etant leur plus proche voisine nous partageons la terrasse du premier étage qui donne directement sur leur salon. Il suffit que ma porte fenêtre soit ouverte pour que des bribes de conversations me viennent à l'oreille. Ce que je préfère c'est les espionner en douce. Cachée derrière un ficus pleureur j'ai pu me régaler samedi soir d'une scène digne "du Marquis de Sade" version moderne. 

 

Madame X (c'est ainsi que je la nommerais) vient de rentrer du travail excédée. Elle attend avec impatience une promotion qui ne vient pas et comble du malheur le chemisier blanc qu'elle portait ce matin à la réunion était mal repassé ! Mais vraiment très mal repassé ! A qui la faute ..? 

 

- Où tu caches tu bon à rien !? Ramènes ton petit fion ici tout de suite ! Jean-Louiiiiis !!!!

 

Madame X est une belle rousse d'environ 30 ans, elle doit mesurer 1m70 et peser 70 kilos qui sont plutôt bien répartis car elle est grande et possède une forte poitrine (100 E ! vous pouvez me croire je m'y connais bien...) une taille fine de guêpe et un gros fessier rebondi que je n'ai pas encore eu la chance de voir nu.

 

Il leur est impossible de me voir, pourtant je peux les observer dans tous les détails de ma cachette, derrière le petit muret de plantes vertes.

 

Jean-Louis se pointe enfin. Il s'est préparé pour son arrivée et cela calme un peu Madame X très énervée. Il est vachement mignon. Sa peau est légèrement mate et ses cheveux noirs bouclés lui donnent un air juvénile qui doit beaucoup plaire à la grande rousse ; de taille moyenne il est bien proportionné et super musclé. Un joli petit corps bien entretenu comme je les aime. 

 

- C'est une très bonne idée d'avoir mis ce string et mes bas...t'as l'air d'une véritable putain comme ça ! Approche un peu ma carpette. Et baisse les yeux, misérable ! On a des comptes à régler tous les deux...

 

- Mais j'ai rien fait ! 

 

- Fermes ta bouche putain ! Tu l'ouvriras si je te donne l'autorisation et seulement à ce moment là ! Alors tu es la putain de qui toi ?? Répond où je t'en colle une, misérable petit trou de balle !

 

Le mari se met à genou devant elle et déclare d'une voix amoureuse :

 

- Je suis votre putain... je suis à vous ma Reine...

 

Un sourire enjôleur sur les lèvres, la belle plantureuse lui fait ouvrir la bouche et se met à cracher dedans à trois reprises en disant :

 

- Avales c'est cadeau !

 

Elle lui tend son manteau son sac à mains et ses clés qu'il s'empresse d'aller ranger soigneusement.

 

Ses talons résonnent sur le carrelage pendant qu'elle s'approche de lui d'une démarche altière. D'un geste rapide elle attrape fermement ses couilles pendantes et les serre très fort en disant :

 

- Sans doute qu'à ton boulot c'est toi qui commandes mais n'oublies pas, bon à rien, qu'à la maison c'est moi qui porte le pantalon, t'as compris cocu chéri ? Je n'entends rien ! T'as compris ??

 

Tout en insistant pour qu'il réponde je vois son mari le visage crispé de douleur et je comprends qu'elle doit enfoncer ses longs ongles vernis dans la peau tendre de ses couilles. Ho putain il est en train de morfler et je vois bien dans la rougeur du visage de Madame X qu'elle prend un malin plaisir à torturer sa chose.

 

- Oui c'est toi qui commandes, tu es ma reine...

 

- Alors qu'est ce que tu attends pour m'ôter mes vêtements et me faire couler mon bain petite carpette sans cervelle !

 

Pendant qu'avec des gestes empreints de délicatesse "cocu chéri" déshabille sa reine, je comprends pourquoi il semble si amoureux et excité : sous le chemisier et la jupe tailleur Mme X porte une guêpière rouge mi dentelle mi satin qui tranche agréablement avec sa peau laiteuse de rouquine flamboyante. Ses bas de soie noirs contrastent également avec le reste...Après avoir ôté les épingles qui retenaient son chignon, son épaisse chevelure se répand sur une partie de son dos et de ses seins la faisant ressembler à une guerrière véritablement ensorcelante.

 

"Cocu" est aux pieds de sa dame lorsque brutalement d'un coup sec du talon elle le repousse le forçant à rester au sol comme un chien.

 

- Ce que tu peux être maladroit petite bite !! incapable de prendre soin de mes escarpins ! pffff

 

La rousse en profite pour se moquer de lui en l'humiliant copieusement :

 

- Tu n'es qu'un minable ! Incapable de bander ! Petite bite...

 

Sur ces mots elle éclate de rire et lui crache en plein visage en disant :

 

- Heureusement que tu sais lécher sinon tu servirais à rien sale putain !!

 

Joignant le geste à la parole Mme X s'avance vers son cocu, poitrine pigeonnante en avant, et le plaque au sol à l'aide de ses cuisses girondes avant d'écarter sa culotte de dentelle fine pour écraser sa chatte superbe, dotée d'une toison blonde vénitienne qu'elle écrase sans ménagement sur son prisonnier.

 

La situation devient vraiment brûlante et j'entends les grognements de plaisir de Mme X qui me donnent des vertiges. Ma main glisse sous ma jupe remontant au bord de ma cuisse pour venir calmer le coeur humide de ma chatte. Mon clitoris a triplé de volume, il est sensible et dès que je l'effleure des ondes de désir envahissent mes reins.

 

Les grosses fesses blanches de Mme X sont superbes, son large bassin bascule d'avant en arrière elle se vautre sur la bouche de son mari chéri en lâchant des mots crus qui feraient rougir une nonne.

Prise d'un spasme incontrôlable la rousse bandante se met à rugir de plaisir puis retombe comme une poupée de chiffon un sourire sur ses lèvres écarlates.

 

Dignement elle se relève et déclare :

 

- C'était pas mauvais mais peut mieux faire ! J'ai soif et faim, vas me chercher une boisson et quelque chose à grignoter et dépêches-toi on dirait une tortue !

 

Pendant ce temps Mme X attrape des lingettes et se nettoie le minou, un pied relevé sur le rebord d'une chaise. Le mari revient chargé d'un plateau qu'il dépose sur la table du salon. Il se plante ensuite devant elle attendant les ordres :

 

- Tiens renifles mon chien ! 

 

Elle vient de jeter les lingettes souillées sur sa bouche tandis que "cocu chéri" se jette dessus pour les nettoyer sous le regard vicieux de Mme X qui semble satisfaite. Puis d'une manière brusque elle l'attrape à l'oreille le forçant à se rabaisser devant elle, à genoux, comme une petite mauviette et elle enchaîne d'une voix sans appel :

 

- Ce matin j'avais une réunion et le chemisier que je portais avec des plis sur les bras ! Tu sais ce que ça veut dire pour toi ! ???

 

Là elle attrape un martinet et dans un accès de méchanceté gratuite elle se met à frapper brutalement à plusieurs reprises sur le petit cul blanc et musclé de son petit mari soumis. Tous les muscles de celui ci sont tendus à l'extrême pendant que les coups continuent à pleuvoir. A présent son fessier est tout rouge. En les voyant ainsi une grosse dose de mouille déborde de mes lèvres et j'ai de plus en plus envie de me goder.

 

Son soumis à l'air d'aimer ça car malgré ses couinements incessants, ses yeux sont brillants d'excitation et il a une énorme érection. Tout en continuant à me délecter de cette scène torride, je commence à me masturber lentement les yeux rivés aux vitres. Mes mains glissent et mes doigts s'enfoncent dans la moiteur de mon minou dont l'odeur particulière me chatouille les narines.

 

- Oui gentil toutou à sa Maîtresse, c'est bien... Tout doux bon chien...

 

Elle se penche alors vers lui et caresse doucement son front tout en disant :

 

- Vas chercher les élastiques et mon gode ceinture j'ai besoin de me défouler, grouilles toi le chien ! Je ne supporte plus de voir ton misérable mollusque bander pour moi !

 

Le maso revient deux minutes plus tard un superbe gode ceinture entre les mains dont Mme X s'accapare très vite.

 

- Attaches-le correctement cette fois ci sinon je vais encore te frapper et cette fois ci ce sera avec mes talons aiguilles sur tes noisettes petite merde sans cervelle...

 

Mme X se met à rire bien fort, elle est superbe de puissance et de pouvoir et le regard d'adoration que lui renvoies son mari me rend presque jalouse.

 

Elle se tient debout, bien droite et demande à "cocu chéri" d'ôter sa guêpière dévoilant ainsi deux seins magnifiques. 

Subjugué le mari reste un instant à contempler ses deux obus fièrement dressés mais elle le rabroue très vite :

 

- Ôtes tes sales pattes de moi et montres moi des prunes vides et sèches !

 

Encore une fois elle rit de bon coeur en le raillant :

 

- Ce week end tu ne pourras pas bander chien galeux ! tu porteras ta cage de chasteté tout le temps car mon amant doit venir me rendre visite.. Si tu bien sage t'auras peut être le droit de lécher tout le sperme qu'il va laisser au fond de mon vagin ! tu n'es bon qu'à ça !

 

Malgré les gémissements et les supplications de son soumis Mme X prend un élastique marron bien large et d'un geste sûr elle attache les parties intimes du cocu en les dissociant de son pénis. Le soumis souffre car le sang ne circule pas bien dans ses couilles. Mais déjà elle le pousse sur le canapé et campée derrière lui elle dirige le gode déterminée à le sodomiser maintenant.

 

En voyant le gros gode en silicone noir entrer et sortir de l'anus de "cocu chéri" j'ai senti mon corps s'embraser et je suis bien vite entré chez moi me terminer avec un sextoy petit mais efficace. Quel moment magique et merveilleux !!!

Please reload

© 2016 NetContact.fr | Disclaimer | Paris | Lyon | Marseille | Bordeaux | Nantes | Toulouse